Reste-t-il un espoir ?
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Suite de HP (attention à ceux qui n'ont pas lu le 7 si y'a)

Aller en bas 
AuteurMessage
Laure Léanore

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 20/12/2007
Age : 24
Localisation : Les pieds, c'est un moyen rapide et efficace pour les déplacements...

Feuille de personnage
amis: Suposée : Sandra Léanore, Hermione Granger

MessageSujet: Suite de HP (attention à ceux qui n'ont pas lu le 7 si y'a)   Lun 24 Déc - 12:18

Voilà, dans création, je sais pas si ce n'est que les création graphique, sinno je supprime... Mais bon, dans un petit moment d'ennui, j'ai commencé un début de suite de HP, évidellent, mon perso principal c'est Scorpius.... Voilà : (bon, c'est a peine nul mais j'me disais pourquoi pas ?)

Le Poudlard Express venait d'arriver à la gare. D'un rouge flamboyant, rejetant des volutes de fumées dans le ciel gris et humide. Cela faisait dix-neuf ans, déjà, que le Seigneur des Ténèbres, Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, avait été vaincu définitivement par le célèbre Harry Potter, et les personnes du monde magique n'avaient cessé de faire des fêtes ici et là, pour célébrer l'événement, certain allant même jusqu'à chanter leur bien-être aux moldus, qui les prenaient pour des fous. Le ministre de la magie du moment, un homme pourtant très sérieux, avait fermé les yeux sur ces démonstrations de joie un peu trop voyantes.

Le ministre, justement, attendait dans son bureau, impatience, mourant d'envie de connaître la nouvelle. Il regardait toutes les deux secondes son téléphone, attendant que celui-ci sonne. Les piles de papiers administratifs s'empilaient sur son bureau, et le ministre commençait à se demander sérieusement si il n'était pas temps d'engager une bonne secrétaire. Une secrétaire ? Oui ! Mais laquelle ? Plongé dans ses réflexions, il entendit à peine le téléphone sonner. Il l'attrapa avec habitude, replongeant dans son excitation et eu à peine le temps de dire "Allô, ici le ministre de la magie…" qu'une voix familière, jeune, surexcitée et pressée lui déboucha les oreilles.
-"ALLÔ KINGSLEY, C'EST HARRY ! C'EST UN GARÇON ! ABANDONNE DEUX MINUTES TON BUREAU, CONFIE TOUT À TA SECRÉTAIRE, ET VIENS VITE, LE PETIT JAMES VEUT FAIRE LA CONNAISSANCE DU MINISTRE !"
La voix du jeune papa s'éteignit dans un "pop" et Kingskley Shakelbot eu à peine le temps de penser "je n'ai pas de secrétaire", qu'il avait déjà noué sa cape de voyage autour de ses épaules et s'était approché de sa belle cheminée, une poignée de poudre de cheminette en main.
-"Godric's Hollow, maison de Harry Potter !" articula-t-il distinctement.
Il se mit à tournoyer rapidement sur lui-même, les flammes vertes ne lui brûlant pas les pieds, le décor devenant flou pour venir se faire remplacer par un autre.

James Potter faisait, pour la seconde fois en deux ans, de grands signes à sa famille et aux Weasley, qui faisaient aussi partie de sa famille si on réfléchissait bien. Le train se mit en marche et ses parents, ainsi que Lily, coururent à côté de la fenêtre où son frère, Albus, et lui agitaient les bras vigoureusement, à s'en faire mal. Le train rouge disparut derrière le tournant et Albus s'assit.
Le compartiment dans lequel il se trouvait était vide, excepté lui, son frangin et Rose, la fille Weasley, qui était aussi sa meilleure amie. James se passa une main dans les cheveux, il paraissait que son grand-père paternel faisait souvent cela, et ouvrit la porte coulissante.
-"Où vas-tu ?" demanda Albus, serré contre le mur, presque tremblant de peur. Il serrait sa valise contre lui, sa chouette blanche aux grands yeux jaunes et aux ailes parsemées d'un doux beige surnommé "Hedwige junior" placée à côté de lui.
-"Je vais voir après… quelqu'un."
Une lueur de malice s'alluma dans ses yeux, limite effrayante.
-"Papa a dit que tu ne devais pas chercher d'ennui à Scopius… Rorpius…" dit précipitamment Albus.
-"C'est Scorpius, et ne t'en fais pas pour lui, je ne lui veut pas de mal."
À ces mots, Rose se leva et se dirigea vers la porte du wagon, d'un pas vif. Elle avait hérité de l'intelligence de sa mère, Hermione Granger, et savait tout de suite que James ne disait rien de bien vrai. Elle se retourna vers ses deux meilleurs amis.
-"Tu devrais rester là, tu auras tout le loisir de t'occuper de lui une fois arrivé."
James haussa les épaules. Pourquoi attendre avant de pouvoir réaliser ce plaisir ?
-"Et on peut savoir où tu vas, toi ?"
-"Ce ne sont pas tes affaires."répondit-elle d'un ton glacial avant de sortir du wagon et de claquer la porte.
Malgré son envie irrésistible d'aller voir Scorpius, le fils de l'ennemi d'enfance de son père, il se rappela les paroles, bien qu'il se demanda pourquoi son père lui dit cela, qui lui disaient de ne pas se disputer avec ce garçon pour la simple raison que c'est un Malfoy, et décida de rester là, à embêter son petit frère, en lui racontant des bêtises sur ce qui lui arriverait si il allait à Serpentard. Lui, qui était comme son père, si on élève la cicatrice sur le front, était certain d'aller à Gryfondor, ce qu'il avait fait l'année passée. Son rat, Grignote, perché sur son épaule, grignotait une graine de Grododu, la nourriture magique des rats, achetée le jour d'avant, sur le chemin de traverse, où il avait revécu les superbes sensations d'excitation des achats de dernières minutes… les livres de cours, Gringots, la banque des sorciers, et tout son or, son père lui avait confié qu'un jour il avait cambriolé la banque et s'était enfui sur le dos d'un dragon, son récit était captivant, mais il manquait de réalisme, la banque était inviolable, tout le monde le savait ! Les capes de chez Madame Guipure, et quelques farces et attrapes de chez Georges Weasley, le jumeau sans frère qui avait souvent une bonne plaisanterie à lancer, avaient été achetée hier. "Et encore, disait son père en parlant de Georges, il était beaucoup plus marrant avant l'accident." James eu beau poser une centaine de fois la même question, il ne sut jamais ce qu'était l"accident, ni pourquoi tout le monde était triste quand on en parlait.
Rose Weasley s'avança vers le fond du train en longeant les compartiments et en regardant discrètement à l'intérieur pour voir où était la personne qu'elle cherchait. Elle avait atteint l'avant dernière porte lorsqu'elle perdit espoir, le jeune Malfoy devait se trouver à l'avant du train. Elle entendit un peu plus loin la veille dame crier son habituel refrain d'une voix chevrotante et doucereuse.
-"QUI EST-CE QUI VOUDRAIT QUELQUE CHOSE ?"
Rose glissa la tête devant la petite fenêtre du dernier compartiment. Celui où son père et sa mère, ainsi que son oncle, s'étaient installés pour leur premier voyage vers Poudlard. Elle l'examina : il était comme tous les autres mais il lui donnait l'impression d'avoir quelque chose de particulier. Elle avait regardé pendant une bonne trentaine de secondes à l'intérieur avant de remarquer un jeune garçon assis seul dans un coin, blond, qui la regardait, légèrement agacé qu'on l'espionne ainsi. Rose Weasley se sentit obligée de fournir une explication, ouvrit la porte coulissante et entra. Elle tendit une main vers celui qui devait être Scorpius et lui dit bonjour. Ce dernier regarda la main comme s'il s'agîssait-là d'une croûte de moisissure, mieux, une bouse de dragon, mais consentit quand même à la serrer.
-"Je m'appelle Rose Weasley !" dit la jeune fille en s'asseyant à côté du garçon. "Tu dois être Scorpius Malfoy."continua-t-elle.
Le garçon hocha la tête.
-"Tu sais, on est dans la même famille si on réfléchit bien. La sœur de mon père est mariée avec le filleul du cousin de ta grand-mère. C'est marrant non ?"
Le jeune Malfoy observa la fille qui se tenait à côté de lui. Des cheveux roux en bataille attachés en une queue de cheval, des yeux marrons, sa robe de sorcière parfaitement lissée, quelques tâches de rousseurs… Elle était plutôt jolie si on enlevait ses dents un peu trop longues et la lueur de "miss je sais tout" dans les yeux. Scorpius parla pour la première fois depuis qu'il était entré dans le Poudlard Express.
-"Tu ressembles beaucoup à ta mère."dit-il.
Rose qui ne savait si elle devait prendre cette remarque comme un compliment où une insulte, étant donné que les Malfoy n'aimaient pas spécialement les Granger, après tout, seul Harry avait sauvé la vie de Drago, mais ça, aucun des deux enfants ne le savaient, se contenta de sourire. Bientôt, elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose qui devait être sûrement très intelligent, mais fut interrompue par la veille dame.
-"Voulez-vous quelque chose, mes enfants ?"
-"Oui."
Scorpius se leva et acheta trois Patacitrouilles ainsi que deux chocogrenouilles, trois Fondants du chaudron et un paquet de Baguettes réglisse. Il tendit deux gallions et sept noises qu'il venait de sortir de sa poche à la dame qui s'en alla en recommençant à crier son joyeux refrain. Il referma la porte et tendit une boite de chocogrenouilles à Rose.
-"Tu n'es pas obligé de…" commença-t-elle. Mais Scorpius lança sur ses genoux la petite boite bleue, ne lui laissant pas le choix. "Merci."dit-elle en déballant sa friandise. Une grenouille brune sauta hors de sa boite, bientôt rejointe par une autre, et elles sautèrent toutes deux sur la banquette en face avec de se faire rattraper par leur maître et de se faire manger. Rose regarda la carte qu'elle avait reçue. "Lord Voldemort ou Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom." Elle regarda le monsieur au visage qui ressemblait fort à un serpent avec ses fentes rouges à la place des yeux et son teint fort blanchâtre. Comme légende, il était marqué "Sorcier très puissant qui réussit à contrôler le ministère par la force, qui tyrannisa les sorcier jusqu'à ce que, par deux fois, le célèbre Harry Potter ne le réduise à néant, la première fois, partiellement, la deuxième fois, aidé de ses deux amis Ronald Weasley et Hermione Granger, totalement. Il était le plus grand ennemi de Dumbledore, ce si grand sorcier."
-"Waouh !" s'exclama Rose en tenant la carte dans ses mains. Je ne savais pas que les noms de mes parents figuraient sur le nom d'une carte de chocogrenouilles.
Scorpius la dévisagea plus amplement, on aurait dit qu'on venait de lui annoncer qu'elle était la sorcière la plus intelligente de la terre et qu'elle pouvait passer directement en septième année. Lui-même tenait entre ses mains une carte représentant Hermione Granger, meilleure amie du célèbre Harry Potter, une sorcière très intelligente qui aida dans l'anéantissement du Seigneur des Ténèbres.
-"Ça se voit que tu n'es pas une collectionneuse."lui fit-il en lui tendant sa propre carte.
Rose la regarda avec des yeux ronds, rempli de désir, comme si elle se trouvait devait le plus beau des trésors. Le garçon insista pour qu'elle la prenne mais tendit sa main gauche. Il voulait le Seigneur des Ténèbres en échange ! Rose lui tendit la carte comme s'il s'agissait d'une vulgaire carte et Scorpius la prit avec une grande délicatesse, comme si c'était Lord Voldemort en personne.
-"Alors, pourquoi m'espionnais-tu ?" lui demanda-t-il avant de mordre dans une Patacitrouilles, cette fois-ci, il n'en proposait pas à Rose.
-"Je ne t'espionnait pas !" se défendit-elle. "Pas vraiment… Je voulais voir comment était le premier compartiment de mes parents.
Scorpius haussa les épaules.
-"Comme tous les autres."
-"Je voulais quand même voir… et toi, il était où ton père ?"
-"Je ne sais pas… Je ne sais pas grand-chose des petits détails qu'il a vécu à Poudlard. "répondit-il en mordant à nouveau dans sa pâtisserie.
-"Mais, vous parliez de quoi, quand tu étais petit et qu'il pleuvait dehors ?"
Scorpius jeta son emballage à terre et grommela quelque chose comme "pour les elfes de maison" avant d'ouvrir une autre Patacitrouilles.
-"Si tu veux tout savoir, puisque ça, tu ne le sais pas, on parlait de la vie qu'on aurait eue si le petit Potter n'avait pas tué le Seigneur des Ténèbre."
Rose eu un hoquet de surprise.
-"De quoi !?"
-"J'aurais été un bon Mangemort…."murmura-t-il plus pour lui que pour Rose. "Il parait que tout le monde les respectait ! Je serais encore mieux que Bellatrix Lestrange ou le professeur Rogue !"
-"Ne dis pas ça !"
Rose jeta un regard glacial sur Scorpius, perdu dans ses pensées.
-"De toute façon, ton oncle a tout gâché…" Il revint à la réalité et vit que Rose s'était levée, les mains sur les hanches. "Qu'est-ce qu'elle est devenue Bellatrix ? Mon père ne voulait pas me le dire."
Rose regarda ses pieds et ses pommettes prirent une jolie teinte rose.
-"Il m'a juste dit que c'était un duel. Elle a… "
-"Perdu."finit Rose.
-"Oh…"fit Malfoy, visiblement déçu. "Et qui…"
-"Ma grand-mère."
Scorpius poussa un gémissement et s'affala sur son siège.
-"Quoi ?" s'étonna la jeune sorcière. "Il y a quelque chose qui ne va pas ?"
-"Eh bien… je m'attendais à quelque chose de plus… gigantesque."
-"Gigantesque !" s'écria Rose, offensée que sa grand-mère ne soit pas assez bien pour tuer Bellatrix. Elle fixait Scorpius avec les mêmes yeux que sa mère et le jeune sorcier fut quelque peu effrayé. "Eh bien je suis désolée que ce ne soit QUE ma grand-mère mais le petit Potter, comme tu dis, était occupé avec quelqu'un d'autre ! Voyons, qui c'était…" Elle fit mine de réfléchir. "Voldemort je crois."
Furieuse, elle ouvrit brutalement la porte qui ricocha sur le mur et se referma avant de se rouvrir une troisième fois, plus lentement.
-"Je ne sais même pas pourquoi je suis venue !"


Dernière édition par le Lun 24 Déc - 12:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hamster-mania.jeun.fr
Laure Léanore

avatar

Messages : 89
Date d'inscription : 20/12/2007
Age : 24
Localisation : Les pieds, c'est un moyen rapide et efficace pour les déplacements...

Feuille de personnage
amis: Suposée : Sandra Léanore, Hermione Granger

MessageSujet: Re: Suite de HP (attention à ceux qui n'ont pas lu le 7 si y'a)   Lun 24 Déc - 12:19

-"Ce n'était pas pour voir le compartiment de tes parents ?" dit le sorcier, tout sourire dehors. C'est trop marrent une fille quand ça s'énerve, pensa-t-il.
Elle sortit et s'avança dans le couloir.
-"Où tu vas ?" demanda aussitôt Scorpius. "Je vais m'ennuyer tout seul !"
-"Trouves-toi des copains."lui répondit froidement Rose.
-"Je croyais m'être fait une copine mais elle s'en va !"
La petite Weasley se radoucit.
-"Je vais chercher mes affaires. Si je m'énerve plus que ça, il faudra bien que te frappe avec quelque chose." Elle fit un mouvement gracieux du poignet "On tourne et on abaisse."pensa-t-elle. En prononçant la formule que sa mère lui avait apprise "Wingardium Leviosa." Une grosse malle brune arriva suivie d'une petite cage où un Boursouflet vert sautillait joyeusement dans sa cage. Rose se retourna et fit monter ses bagages jusqu'aux filets prévus à cet effet, sous le regard jaloux de Scorpius, il avait quelques difficultés avec ce sort. Elle fit un demi tour sur elle-même pour refermer la porte et vit James, appuyé contre le mur et, à côté de lui, Albus tourmenté par ce que sont frère venait de lui dire. Rose sursauta en le voyant mais retrouva vite le sourire, contrairement à Scorpius, vexé qu'on vienne le déranger.
-"Qu'est-ce que tu fais là ?" demanda-t-elle.
-"J'ai vu tes affaires partir alors, tu penses bien que je me suis posée des questions." Il posa son regard sur Scorpius qui le regardait haineusement. "Tu fraternise avec l'ennemi !" s'écria James.
Rose s'indigna.
-"L'ennemi, l'ennemi, tout de suite les grands mots ! Scorpius est très gentil, je te signal !"
-"Ahh bon !" s'étonna James en levant un sourcil. "C'est pourtant un Malfoy !"
Un rictus satisfait vint s'afficher sur son visage et, avant que Rose ne puisse répondre quelque chose, Scorpius se leva et s'avança vers James.
-"Voici donc les deux nouveaux petits Pot'potter."dit-il hargneux. "Aussi arrogant que ton père… mais lui, il était célèbre, toi, tu es juste son fils."
James poussa son agresseur qui lui rendit la pareille. Rose s'interposa entre les deux mais se fit pousser vers la fenêtre.
-"Albus ! Fais quelque chose !"
Le garçon, tout paniqué essaya de dire quelque chose à son frère mais celui-ci n'entendait pas car il venait de recevoir une gifle et en rendait une. Il se retourna vers sa meilleure amie et lui fit un signe d'impuissance. Bientôt, Scorpius Malfoy sortit sa baguette, vingt et un centimètres, bois de bouleau et un crin de centaure, très puissante grâce au dernier ingrédient mais très rare car les sorcier qui osent prendre un crin de leur crinière, aux centaures, ne font pas souvent le voyage de retour vers leur atelier, et la pointa vers James qui venait de sortir la sienne.
-"Expelliarmus !" s'écria Scorpius
-"Petrificus totalus !" répondit James.
Les sorts se percutèrent et se transformèrent en une pluie d'étoiles scintillantes. Les deux garçons se regardèrent, étonnés, et se tournèrent dans un même mouvement vers Rose qui, pour une fois, n'avait rien fait. James Potter resta encore quelques secondes à regarder sa sœur. Derrière son air innocent, il savait que c'était elle, du moins, il le croyait, et lui lança un regard noir. En attendant, Scorpius, qui faisait confiance à sa nouvelle amie, profita de ses deux secondes pour relancer son sort. La baguette de James siffla hors de sa main dans un éclair rouge avant qu'il ne puisse réagir.
-"Scorpius !" s'écria Rose, indignée.
Ce dernier n'en fut pas plus affecté qu'un Hippogriffe par un marchand de balais, aussi beaux soient-ils. James plongea à terre pour récupérer sa baguette, montrant son derrière à Albus et au jeune Malfoy. Celui-ci ressaisit sa chance et visa les deux grosses fesses qui remuaient devant lui.
-"Expelliarmus !" se récria-t-il.
James effectua un magnifique vol plané, tête la première, vers la banquette où Rose était assise il y a quelques instants.
-"Scorpius !"
-"Quoi ?!" demanda-t-il agacé à la jeune Weasley.
-"S'il-te plait, arrête !"
-"D'accord…" et il murmura pour lui-même "On ne peut même plus s'amuser."
Il se retourna ensuite vers le plus grand des Potter présent dans le compartiment, toujours occupé à chercher sa baguette. Lorsqu'il la retrouva enfin, Scorpius était debout, au dessus de lui et le regardait d'un œil satisfait.
-"Vraiment minable Potter."dit-il d'une voix qui rappelait vraiment son père. "Je m'attendais à mieux. Heureusement que tu as Rose pour te protéger… Mais elle ne sera toujours pas là !"
Il claqua la porte du compartiment après avoir accompagné ses invités, sauf Rose, à coup de sorts informulés dans le dos. Il savait que James serait trop fier pour dire quoi que se soit à un professeur et Albus trop peureux. Le plus dur, c'était elle. Il se retourna et se retrouva face à Rose, les mains toujours sur les hanches, tapotant du pied, visiblement très en colère.
-"Je ne suis pas pour ces pratiques ! Je sais que James est parfois…"
-"Toujours !"
-"Si tu veux… très énervant et qu'il le mériterait bien de temps et temps mais…"
-"Mais quoi ?! Profitons de ne pas être surveillés pour jeter des sorts à gauche et à droite sans que personne ne puisse rien nous dire. Bientôt, on ne pourra plus le faire !"
-"Je me tais. Tu as été assez convainquant mais je reste quand même sur le principe que c'est mal."
-"Mal ? Mal ! Mais voyons, ce n'est pas mal ! C'est distrayant !"
-"Eh bien je te rappelle que James et Sirius trouvaient très amusant de persécuter Severus mais, avec un peu de recul, ça parait très différent."
-"Mais c'est très différent ! Oh, et tu ne pourrais pas arrêter de parler de ton oncle, ta mère, ton père, Sirius, James, et je ne sais qui encore ?! J'existe et je veux vivre MA vie."
-"Tu as pourtant traité James de fils à son père."
-"C'est toujours très différent."
-"Bien sûr ! Tout est toujours différent avec toi !" dit Rose, mi riant, mi au bord de la crise de nerf.
-"Changeons de sujet veux-tu ?"

Il s'assit brutalement sur la banquette qui grinça le plus qu'elle pouvait. Rose fit de même mais de l'autre côté du compartiment.

-"Tu vas aller chez les Griffondors. Les courageux, les vainqueurs, les stupides et les vantards ?"
-"Et toi. Les Sepentards, lâches, plus vantard que nous, intelligents, je ne l'oublie pas, mais vous avez une légère tendance à être attiré vers les forces du mal."
-"Je ne vois pas le problème."
-"Tu n'as pas répondu à ma question."
-"Toi non plus."

Ils se regardèrent longtemps, chacun attendant que l'autre se mette à rire, mais la voix du contrôleur vint interrompre leur conversation muette.
-"On va arriver, les enfants, faudrait pt'être mettre vos robes ?"
-"Merci Monsieur."

Scorpius chassa Rose, déjà habillée, hors de leur compartiment, le temps qu'il enfile sa robe et descendit les bagages des filets. Bientôt, le train lâcha un dernier soupir de vapeur et s'arrêta pour de bon à la gare du Pré-au-Lard. Un géant avec des mains comme des couvercles de poubelles, la voix bourrue mais pas méchante, les accueillit. Il avait une préférence visible pour les petits Potter et enlaça joyeusement Rose, la soulevant à quelques centimètres du sol, délaissant Scorpius qui attendait son amie.
-"Les premières années ! Les premières années, par ici s'il-vous plait !" criait-il sans s'arrêter jusqu'à ce qu'il ait devant lui un bon nombre d'élèves. "Bien, nous allons arriver à Poudlard par la voie des eaux. Groupez-vous par trois par barques, gardez vos mains, pieds et baguettes à l'intérieur de la barque et ne jetez pas de nourriture dans l'eau si vous ne voulez pas recevoir la visite de notre chère Pieuvre géante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hamster-mania.jeun.fr
 
Suite de HP (attention à ceux qui n'ont pas lu le 7 si y'a)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attention à ceux qui achètent des looses Cars 2 sur eBay
» TENTATIVE D'AGRESSION SUR LE BON COIN ATTENTION !!!
» Attention arnaque sur ebay !!! [Résolu, heureux dénouement]
» [Maricourt, Thierry] Ceux qui ne mentent jamais
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard :: flood :: créations-
Sauter vers: